Université populaire – Cycle ville et toit

Université populaire – Cycle ville et toit

D’octobre à décembre 2018, l’université populaire de la ville en résonance avec l’actualité et l’adoption de la loi ELAN* en novembre, s’est penchée sur la question du logement. Ce 7e cycle de l’université populaire de la ville a été organisé en collaboration avec d’autres structures présentes à la Fabrik Coopérative et a donné lieu à deux ateliers.

Le premier atelier, organisé avec les Lucioles du Doc, a pris la forme d’un ciné-débat autour de la projection du documentaire “26 Rue Saint-Fargeau” en présence de la réalisatrice Margaux Guillemard. Cet atelier s’est poursuivi par un débat mouvant** autour des questions de la propriété et de l’héritage.

 

“Hériter c’est voler”

“Le logement est un bien marchand”

 

Le cycle s’est conclu par une soirée jeux de société avec la création d’un Anti-Monopoly en partenariat avec le collectif Droit à la (Belle)Ville. Avant de se lancer dans la création du jeu collaboratif, nous avons collectivement défini les éléments contre lesquels nous souhaitions lutter : quel est le but des joueurs-euses ? A partir du plateau de base, illustrant tous les types de logements existants, l’idée est de transformer les cases jusqu’à atteindre un panel d’alternatives désirables. C’est ainsi qu’il a été choisi de conserver la propriété privée en la cantonnant à la propriété d’usage. Celle-ci permettant de jouir d’un bien dans son usage sans pour autant s’enrichir en le louant par exemple.

 

 

Cette soirée a également été l’occasion d’aborder le sujet de la gentrification dans le quartier de Belleville, du droit à la ville et au logement mais aussi de discuter de solutions concrètes contre la spéculation immobilière et les loyers chers.

Depuis janvier, nous avons commencé un nouveau cycle : Souvenirs. On se retrouve le 21 février pour le deuxième temps de ce cycle, qui sera l’occasion de découvrir la technique du détournement d’images.

 

*la loi évolution du logement et aménagement numérique (ELAN) réforme le droit immobilier et est dénoncée par de nombreux collectifs comme une loi anti-pauvres, anti-squat et anti-logement.

** le débat mouvant est une méthode visant à saisir les tenants les aboutissant d’une situation, d’un sujet en un temps court. Pour plus d’informations sur le sujet : http://www.education-populaire.fr/methodes-en-vrac/



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *